Diviser une salle de bain pour en créer deux - Fables de murs

architecture
&
immobilier
fables de murs
(
)
Aller au contenu
Année de réalisation : Juillet 2014
Localisation : Louvres 95380
Durée de l’étude : 1 mois
Durée des travaux : 2 mois
Architecte d’intérieur : Laetitia Viallon
Diviser une salle de bain pour en créer deux.
Pour un plus grand confort familial
Lorsqu’une famille s’agrandie et qu’il n’y a qu’une seule salle de bain pour 5 personnes cela pose des problèmes d’organisation et de confort. Créer une salle d’eau en complément d’une salle de bain apporte une solution. Mais cette salle d’eau ne peut pas être créée n’importe où ; les contraintes techniques liées aux évacuations de l’eau dictent plus ou moins l’emplacement. Mais une salle d’eau n’est pas forcément une pièce indépendante, elle peut être directement reliée à une chambre ce qui ouvre les possibilités d’implantation et offre d’autres possibilités…

Contexte
Suite à la naissance de leur 3ème enfant, un couple ayant déjà confié une mission de restructuration de l’étage de leur maison rappelle les architectes de Fables de murs pour réfléchir sur une partie de la maison qui n’avait pas été traitée : La salle de bain. Cette pièce assez grande, est aussi unique dans la maison, et à 5 cela devient inconfortable.
Contraintes
Cette grande salle de bain s’inscrit entre le vide de la cage d’escalier, les conduits techniques de la maison, un placard et une chambre. Il est impossible de créer deux accès indépendants pour une salle de bain et une salle d’eau. Cette salle de bain est aussi contrainte par le brisis du toit qui détermine la hauteur sous plafond la plus basse à 1,20m.

Réponse de l’architecte d’intérieur
Cette salle de bain assez grande peut d’être divisée en deux pour créer deux espaces de bien être distincts, de petites surfaces. La salle de bain serait destinée aux enfants, accessible par la salle de jeux et à proximité de leurs chambres, l’accès à la salle d’eau se réaliserait directement par la chambre des parents créant une mini suite parentale.
 
La surface de la salle de bain initiale a donc été divisée en deux parties. La cloison de séparation dessine une succession d’angles pour exploiter les moindres recoins de l’espace et les optimiser.
L’implantation de la baignoire d’angle joue avec le brisis du toit, tandis que la vasque s’inscrit dans un angle au point le plus haut. Ce jeu de décrochés dans la cloison permet aussi d’implanter des toilettes en les mettant légèrement en retrait. A proximité du point le plus bas se loge un profond placard aménagé de tiroirs pour accéder facilement aux affaires rangées dans le fond.
Pour rester pérenne et en rapport avec la surface de cette petite salle de bains, Il a été prescrit un carrelage blanc sur les murs et anthracite au sol. Une légère fantaisie d’un carrelage mural en relief dessine une vague, et anime l’espace. La vasque en pierre anthracite fait un rappel du sol.
 
L’implantation de la salle d’eau se place dans une alcôve de la chambre créée par la cloison séparative anguleuse. L’alcôve dessine naturellement un retrait par rapport à la chambre. Mais, cette salle d’eau est également cachée par l’implantation d’un nouveau dressing. La douche venant se placer derrière est totalement invisible d’une grande partie de la chambre. Le meuble vasque visible accueille une vasque décorative. Il est surmonté d’un grand miroir qui agrandit les perspectives et l’espace de la chambre.
 
Pour lier les différentes parties de cette suite parentale, le sol a été entièrement recouvert de parquet. Les portes du dressing et les portes du meuble vasque ont été unifiées par la couleur. Des petites étagères logées entre les conduits des cheminées complètent le rangement de cette nouvelle salle d’eau.

Confiez-nous votre projet architectural
Pour révéler, personnaliser, optimiser votre espace, confiez votre projet à notre architecte intérieur par formulaire ou par téléphone
au 06 65 04 16 38.
Retourner au contenu